La formation en situation de travail (Afest) a fait son apparition dans le code du travail en 2018. Les formations que vous organisiez de manière informelle dans votre entreprise s’inscrivent désormais dans un cadre légal, pourvu que vous suiviez les modalités de mise en place. Explications.

La loi pour la Liberté de choisir son avenir professionnel du 5 septembre 2018 a modifié l’Afest et lui a permis de faire son entrée dans le code du travail sous l’article D. 6313-3-2. Elle l’inscrit comme une action de formation avec un parcours pédagogique visant à atteindre des objectifs professionnels. Avec l’Afest, les collaborateurs se forment sur leur temps de travail. Ils définissent avec leurs formateurs plusieurs objectifs à atteindre  afin de développer leurs compétences

L’Afest, une solution de formation adaptée aux TPE/PME

Les actions de formation en situation de travail dite Afest sont idéales pour les petites structures. En effet, leur taille leur impose souvent de pratiquer du tutorat non formalisé et de former « sur le tas ». L’Afest donne un cadre à ces habitudes et permet aux entreprises de gagner en efficacité avec des modalités de formation plus souples. 

Ce dispositif  participe au développement des compétences des salariés et à l'acquisition de savoir-faire. Le collaborateur expérimente ses acquis en situation réelle, les phases d'évaluation permettent d’attester des progrès effectués.

Le bénéfice pour votre entreprise ?

Vos salariés sont formés en direct, plus facilement et à moindre coût.

Mettre en place l’Afest dans votre entreprise

Pour mettre en place l’Afest en entreprise, rien de compliqué :

  • Commencez par voir quelles sont les situations de travail avec un potentiel de formation important. C’est là-dessus qu’il faudra vous concentrer.
  • Identifiez ensuite une ou un collaborateur pour former. L’envie de transmettre doit être le critère de choix n°1.
  • Respectez le temps alloué à la formation. Autrement dit : ne pressez pas la personne formée en lui faisant brûler les étapes.
  • Évaluez régulièrement pour voir si les compétences ont été acquises.
  • Favorisez le développement de la formation en situation de travail au sein de votre entreprise en définissant des modalités de formation, des dispositifs d'accompagnement entre collaborateurs et des évaluations d'acquisition de compétences.

Au final, l’Afest vous permettra de former mieux, moins cher, et d’aller vers une culture de « l’apprentissage par le faire ».

L’Afest, une action de formation progressive

L’action de formation en situation de travail (Afest), telle que définie par la loi, se déroule en 4 étapes :

  1. Analyse de la situation de travail afin de déterminer comment développer les  compétences visées
  2. Désignation d’un formateur, qui sera tuteur tout au long de l’action
  3. Mise en place de phases dites réflexives pendant lesquelles l’apprenant va analyser les écarts entre les enseignements tirés de l'accompagnement et ses réalisations
  4. Évaluations spécifiques pendant ou en fin de formation

Afest et formation informelle : quelles différences ?

La différence majeure entre formation informelle et Afest est que cette dernière bénéficie d’un cadre légal. L’apparition de l’Afest dans le code du travail légitime ce type d’apprentissage.

Concernant la durée d’une Afest, il n’existe pas de norme à ce jour. Il est néanmoins convenu qu’une action de ce type ne peut être inférieure à une demi-journée. Renseignez-vous auprès de nos conseillers pour en apprendre davantage sur cette modalité de formation.