Si vous accueillez un employé en alternance dans votre entreprise, vous devez obligatoirement lui choisir un tuteur. Celui-ci sera son référent tout au long de son parcours. Chargé de l'accueillir, de l'informer et de l'évaluer, son rôle est déterminant pour le bon déroulement de sa formation.

Le tutorat : un allié pour les compétences de votre entreprise

Que ce soit pour un alternant en contrat d'apprentissage, de professionnalisation ou bénéficiaire du dispositif Pro-A, le choix de son tuteur est essentiel pour plusieurs raisons. Grâce à lui, vous allez en effet pouvoir  :

  • Transmettre des compétences-clés dans votre entreprise
  • Faire connaître votre culture d’entreprise
  • Mieux intégrer vos nouveaux salariés
  • Renforcer la sécurisation des parcours professionnels et améliorer leur performances et leur implication
  • Dans certains cas, développer la collaboration intergénérationnelle

Pour le salarié désigné tuteur, cette nouvelle responsabilité peut être une source de motivation, valorisation et fidélisation.

Quelles sont les missions du tuteur en entreprise ?

  • Accompagner l'alternant. Il élabore avec lui le projet professionnel et le met en œuvre.
  • Accueillir, aider, informer et guider les personnes tutorées.
  • Permettre l’acquisition des compétences professionnelles par le bénéficiaire, avec des actions de formation en situation professionnelle.
  • Organiser et veiller au respect de l’emploi du temps du salarié en alternance et son activité.

À retenir !

Dans le cadre d’un contrat d’apprentissage, le tuteur, aussi appelé "maître d’apprentissage", participe à l’entretien d’évaluation organisé par le centre de formation de l’apprenti dans les deux premiers mois de son contrat.

Qui peut devenir tuteur dans votre entreprise ? 

Le profil du tuteur doit répondre à quelques critères :

  • Le tuteur doit d’abord être volontaire pour être désigné 
  • Il doit avoir une qualification supérieure ou égale à celle de l’employé qu’il accompagne
  • Il doit justifier d’une expérience d’au moins deux ans dans la qualification visée par le contrat
  • Il ne peut encadrer plus de trois apprenants en contrat de professionnalisation, d’apprentissage ou bénéficiaires de Pro-A

Bon à savoir

En tant que chef d’entreprise, vous pouvez assurer vous-même le tutorat, dans la limite de deux apprenants.