Recrutement
8 mars 2022
POEC

En matière de ressources humaines, la richesse est le fruit de la diversité. C’est la conviction qui anime Erik Campanini, cofondateur et associé de LePont, leader de la Data & AI Education. En 2021, et en partenariat avec Atlas et Pôle Emploi, 6 sessions de POEC composées d’un public 100% féminin, ont été déployées sur le métier de Data Analyst.

L’art de la prise de la bonne business-décision repose sur la capacité d’analyse globale de tout l’environnement de l’entreprise. Avec la transformation digitale, devenue un passage obligé pour l’ensemble des organisations, la question de la maîtrise de la Data et de l’Intelligence Artificielle est devenue cruciale. 

Ce serait une erreur majeure de considérer cette question sous le seul angle technologique. Nous voulons partager notre conviction que pour permettre aux décideurs de croiser le maximum de regards sur leur environnement, il faut leur permettre de s’entourer du maximum de compétences et d’expériences de vie.
Erik Campanini
Cofondateur et associé de LePont

Un enjeu éthique… et technique

Les femmes représentent actuellement moins de 5% des acteurs du monde de l’intelligence artificielle.

« C’est pourquoi nous plaidons pour l’intégration de publics féminins en tant que data analysts, quels que soient leurs niveaux de formation initiale et leurs parcours professionnels antérieurs. Permettre l’accès des femmes à ces métiers revêt donc un enjeu éthique et social majeur. Mais ce n’est pas le seul, continue M. Campanini. On ne code pas de la même manière selon son parcours de vie, selon que l’on est un homme ou une femme. L’analyse des données s’enrichit de la diversité des data-scientits qui les déchiffrent. »

Des groupes entièrement féminins

En 2021, Atlas a validé la proposition faite par LePont, de mettre en œuvre des POEC sur la base de 400 heures de formation se déroulant en format bootcamp intensif sur 3 mois, pour un public exclusivement féminin. 

Ce choix se révèle fructueux, dans ce contexte, les femmes y expriment un vrai leadership et déploient leur capacité d’entraide que nous retrouvons moins dans les groupes mixtes.
Erik Campanini
Cofondateur et associé de LePont

Le parcours de formation permet d’appréhender de manière très concrète l’univers de la data et de l’intelligence artificielle : comment collecter les données, les préparer, les rendre lisibles puis communicables à l’ensemble de l’entreprise.

C’est par ailleurs tout un dispositif d’accompagnement qui a été pensé pour faciliter le retour à l’emploi de ces femmes :

  • Mises en situation d’entretiens d’embauche
  • Coaching, présence digitale (via les réseaux sociaux).

« LePont se met au service de ces femmes en boostant leur employabilité » conclut Erik Campanini.

Les entreprises séduites par le public féminin

Le retour à l’emploi atteste du véritable attrait des entreprises pour ce public nouvellement formé : avec une moyenne de 74% d’apprenantes embauchées en entreprise moins de 6 mois après la fin de la formation, le taux de retour à l’emploi a même atteint 70% un mois après la fin de la formation pour la dernière session déployée à Bordeaux en décembre 2021.

Atlas, catalyseur des ambitions

Ce succès repose fortement sur l’accompagnement fourni aux apprenantes, pendant leur formation et leur recherche d’emploi, en lien avec Pôle Emploi et Atlas. « Au-delà de ce soutien, conclut le cofondateur de LePont, il est crucial pour les entreprises qu’Atlas ait valorisé le parti pris du 100% féminin dans nos sessions de formation, condition de réussite de leur accession à ces métiers. »