5 avril 2021

264 entreprises des Hauts-de-France des métiers du conseil, du numérique et des services financiers ont pu former plus de 1800 salariés en 2020, durant le chômage partiel. Le plus souvent sans reste à charge financier.

Financé et porté par l’État et par Atlas, le dispositif FNE-Formation est un moyen efficace de développer les compétences, de pérenniser les emplois, et de préparer la reprise. Un dispositif renforcé en 2021, avec de nouvelles modalités.

Bilan 2020

  • 1 812 salariés formés
  • 18 heures (durée moyenne des formations)
  • 264 entreprises bénéficiaires 
  • 1,68 millions d'euros investis dans le dispositif

Comment le dispositif FNE-Formation a-t-il été utilisé ? Pour quels profils de salariés et pour quels types de formations ? Avec quels impacts pour les bénéficiaires directs et pour les entreprises ? Et avec quelles perspectives pour les prochains mois ?

Réponses concrètes avec des retours d’expérience d'entreprises, et avec les analyses de la Dreets (ex-Direccte) et d'Atlas.

Avec l’appui d'Atlas, nous avons pu former 42 salariés des antennes de Lille, Valenciennes et Rouen, sur des durées moyennes de 44 heures. Des formations à la certification Lean Manufacturing, à des logiciels de conception mécanique, aux best practices dans le secteur pharmaceutique ou encore à la programmation robotique, dispensées par des organismes impliqués et efficaces. La mise à profit des périodes creuses a permis de repositionner plusieurs consultants au chômage partiel chez de nouveaux clients et de proposer à des salariés en "interprojet" de développer leurs compétences sur de nouvelles technologies. Le dispositif FNE-Formation participe à la montée en compétences de nos collaborateurs, recherchée par nos clients, et contribue au maintien de notre activité économique.
Justine Grard, chargée de développement RH à Lille
Abylsen, groupe de conseil en ingénierie intervenant dans 8 secteurs d’activité (1 600 salariés en Europe)
Le FNE-Formation, que nous avons connu grâce à notre conseillère Atlas, a permis à tout le personnel, après plusieurs mois de télétravail, de se retrouver à l’automne 2020. Nous avons pu nous familiariser avec les outils de travail collaboratif, sur des parcours de 7h à 14h, moyennant une prise en charge quasi-intégrale. De quoi faciliter le travail à distance et bien préparer la reprise à la rentrée 2021. Et nous poursuivons actuellement les formations pour rendre plus agiles nos méthodes de travail et de management.
justine
Justine Rivaux, responsable RH
Lille Grand Palais, organisateur d’événements

Une salariée de Lille Grand Palais, jusque-là coordinatrice d’événements, est également devenue responsable RSE et a obtenu, en février 2021, la certification Afnor Responsable développement durable et responsabilité sociétale, grâce à un parcours de 63 heures financé par Atlas : « la certification RSE est devenue aujourd’hui incontournable car c’est une attente majeure de nos clients. Cela nous permettra aussi de réduire notre impact environnemental et, en tant que société d’économie mixte, d’asseoir notre mission de soutien au territoire lillois », assure Justine Rivaux.

Neuf salariés ont pu améliorer et/ou développer leurs compétences en management ou sur des logiciels métiers en 2020, pour une durée moyenne de 14 heures. Le dispositif a été un moyen de rester dans la course et de ne pas se faire distancer par la concurrence, constituant un élément incontournable de notre stratégie. Nous avons un autre projet de formation cette année via le FNE-Formation, pour aller sur un nouveau marché.
Danielle Piatkowski, responsable administratif et RH
Technitext Ingénierie, bureau d’études de Sars-et-Rosières (Nord)