5 avril 2021

77 entreprises de Bourgogne-Franche-Comté des métiers du conseil, du numérique et des services financiers ont pu former près de 530 salariés en 2020, durant le chômage partiel. Le plus souvent sans reste à charge financier.

Financé et porté par l’État et par Atlas, le dispositif FNE-Formation est un moyen efficace de développer les compétences, de pérenniser les emplois, et de préparer la reprise. Un dispositif renforcé en 2021, avec de nouvelles modalités.

Bilan 2020

  • 528 salariés formés
  • 17 heures (durée moyenne des formations)
  • 77 entreprises bénéficiaires 
  • 408 000 euros investis dans le dispositif

Comment le dispositif FNE-Formation a-t-il été utilisé ? Pour quels profils de salariés et pour quels types de formations ? Avec quels impacts pour les bénéficiaires directs et pour les entreprises ? Et avec quelles perspectives pour les prochains mois ?

Réponses concrètes avec des retours d’expérience d'entreprises, et avec les analyses de la Dreets (ex-Direccte) et d'Atlas.

Notre conseiller Atlas nous a alors proposé de valoriser le temps ralenti en nous engageant dans une action de formation massive, via le FNE-Formation. C’était l’opportunité de proposer un outil technique de communication commun à nos dessinateurs-projeteurs, ingénieurs et chefs de projets : 25 salariés ont été formés en distanciel durant trois jours, par groupe de 5. Sans ce dispositif, nous n’aurions mobilisé que les utilisateurs principaux de cet outil technique. Aujourd’hui, nous mesurons les effets bénéfiques de cette action d’envergure, sur laquelle les retours ont été unanimement positifs et qui a permis de faire évoluer nos entretiens annuels dans cet esprit ‘compétences-formation’.
Evelyne Pellegrino, directrice administrative et financière
B27, bureau d’études tous corps d’état (64 salariés),
Nous avons très vite réagi en renforçant nos actions de formation : nous avons connu le FNE-Formation par notre fédération Syntec Numérique et Atlas a été à l’écoute pour faciliter une mise en œuvre rapide. Sur l’ensemble de la société, près de 100 salariés au chômage partiel ont été formés en distanciel entre avril et décembre 2020, pendant 3 jours en moyenne, sur des applications, des langages informatiques ou de nouvelles méthodologies de travail. Une séquence positive dans une période difficile, qui a permis d’entretenir la motivation et le collectif voire d’anticiper sur nos enjeux futurs. Une dizaine de salariés pourraient à nouveau profiter du FNE-Formation en 2021.
Fabien Bernier, Alteca
Fabien Bernier, responsable RH
Alteca, entreprise familiale de services du numérique (650 salariés, 9 implantations en France dont 1 à Dijon), a été sensiblement impactée par la crise, surtout dans les premiers mois.